Maribia’s Blog

Just another WordPress.com weblog

Les dangers de l’eau pour l’homme

Certains paramètres contenus dans l’eau présentent des dangers pour l’homme tels que les nitrates, le plomb, le fluor, les virus et les bactéries, les pesticides ou produits phytosanitaires.

LES NITRATES :

Les nitrates (NO3-) sont extrêmement solubles. La norme française (50 mg/L au maximum) a été fixée en fonction des risques courus par la population la plus vulnérable, les nourrissons et les femmes enceintes. Si la quantité de nitrates dépasse 100 mg/L, il ne faut ni boire ni utiliser l’eau, même pour la préparation d’aliments. Les nitrates sont présents dans le sol à l’état naturel, ils proviennent des déjections animales, des élevages intensifs, des résidus de la vie des végétaux et des engrais utilisés pour l’agriculture. Dans l’organisme, au contact des bactéries dans l’intestin, les nitrates se transforment en nitrites et en se fixant sur l’hémoglobine, ils transforment celle-ci en méthémoglobine, ce qui entraîne un mauvais transfert de l’oxygène vers nos cellules donc une méthémoglobinémie (plus connue sous le nom de cyanose). De plus, les nitrites ont été identifiés comme cancérogènes pour plusieurs espèces animales. Chez l’homme, ceci n’a pas été établi de façon formelle mais certaines études épidémiologiques concluent à l’existence d’une relation entre l’ingestion de nitrates et l’apparition de cancers gastriques.

LE PLOMB :

 La réglementation française limite la concentration du plomb (Pb 2+) dans l’eau à 50 µgr/L. Les populations les plus vulnérables sont les nourrissons et les jeunes enfants. Le plomb provient des canalisations en plomb, c’est en fait la corrosion des tuyauteries dans les réseaux des anciens bâtiments qui entraîne la présence du plomb dans l’eau. L’intoxication par le plomb appelée saturnisme entraîne des troubles neurologiques et compromet le développement intellectuel de l’enfant. Le caractère cancérogène du plomb est reconnu.

LE FLUOR :

A faible dose, le fluor est indispensable à la santé. En effet, il protège les dents contre les caries. La norme française fixe à 1.5 Mgr/L la teneur maximale en fluor de l’eau potable. A trop forte dose, le fluor pourrait provoquer des lésions dentaires telles que des taches ou des dents cassantes. Si la quantité dépasse 4 Mgr/L, cela peut provoquer des douleurs osseuses : c’est la fluorose osseuse.

LES VIRUS ET LES BACTERIES

: L’eau doit être exempte de bactéries et de virus pathogènes. L’eau ne doit pas non plus contenir des « germes tests » de contamination car ceux-ci, bien qu’inoffensifs, signalent la présence de germes pathogènes. Par contre la présence de germes banals est admise dans l’eau. L’eau en France est bien protégée contre la présence de germes pathogènes. Les traitements de clarification et de désinfection permettent de les éliminer efficacement. La contamination de l’eau provient des défections animales ou est provoquée par les milieux naturels. Les germes pathogènes peuvent entraîner des infections sans gravité comme la diarrhée mais aussi des infections graves voire mortelles comme la méningite ou le choléra.

 LES PESTICIDES OU PRODUITS PHYTOSANITAIRES :

Les produits phytosanitaires, plus communément appelés pesticides, sont destinés à désherber et à lutter contre les ennemis des cultures. Ces produits sont par nature toxiques. Outre les risques d’intoxication aiguë touchant les applicateurs des produits, le risque principal est lié à l’exposition à de faibles doses cumulées qui pourraient, à long terme, avoir des effets mutagènes ou cancérogènes.

Publicités

avril 14, 2009 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire

La durte de l’eau

Une eau est dite « dure » lorsqu’elle est fortement chargée en ions calcium (Ca++) et magnésium (Mg++) et, par opposition, « douce » lorsqu’elle contient peu de ces ions. Lorsqu’une eau dure est chauffée (60°C), il se forme un précipité insoluble : c’est le tartre ou calcaire. La dureté d’une eau s’exprime en degrés français (df ou °F). Un degré français de dureté correspond à une teneur en calcium et magnésium équivalente à 10 mg de carbonate de calcium (CaCO3) par litre. 1°F = 4 mg de Ca++/l = 2,4 mg de Mg++/l = 10 mg de CaCO3/l On considère qu’une eau est : douce:de 0 à 18°F mi-dure : de 18 à 30°F dure : + de 30°F La dureté de l’eau résulte de son contact avec les formations rocheuses lors de son passage dans le sous-sol. Elle varie donc en fonction de la nature de celui-ci et de la région d’où provient l’eau. En Belgique, la plupart des eaux sont naturellement dures (les plus dures se retrouvent en province de Brabant et de Hainaut), à l’exception des eaux de quelques nappes peu profondes à l’est du pays (province de Liège et de Luxembourg).

CONNAÎTRE LA DURETÉ DE SON EAU

La dureté d’une eau peut être déterminée approximativement à l’aide de bandelettes de test que l’on trouve, par exemple, chez les marchands d’aquarium. Si vous désirez connaître la dureté de votre eau, vous pouvez aussi vous adresser à votre société de distribution d’eau. Vous trouverez ses coordonnées sur votre facture d’eau. Toutefois, il faut savoir que la dureté de l’eau qui vous est fournie peut varier au cours du temps. Vous pouvez également faire analyser votre eau par un laboratoire ; cette analyse est payante.

IMPACT DE LA DURETÉ DE L’EAU SUR LES UTILISATIONS DOMESTIQUES

 Une eau dure peut poser des problèmes d’entartrage des appareils et des canalisations d’eau chaude. Lorsque les résistances chauffantes des appareils sont entartrées, la consommation énergétique s’élève, parfois très fortement. L’efficacité des produits de lessive et d’entretien diminue au fur et à mesure que croît la dureté de l’eau. On doit donc en utiliser plus, ce qui augmente la pollution des eaux.

IMPACT DE LA DURETÉ DE L’EAU SUR LA SANTÉ HUMAINE

Malgré certaines rumeurs, l’eau dure n’est pas mauvaise pour la santé. Au contraire, il semble que les populations alimentées en eau naturellement dure sont moins sujettes à l’incidence de l’infarctus du myocarde. Par contre, l’eau adoucie peut présenter certains dangers : L’adoucissement des eaux dans une habitation où subsistent d’anciennes canalisations peut être dangereux. Les eaux adoucies dissolvent d’abord les anciens dépôts de calcaire, puis le plomb, le zinc et le cuivre des tuyaux. Les eaux ainsi contaminées présentent des risques pour la santé. L’eau adoucie est riche en sodium (Na+), plus l’eau est dure au départ, plus grande sera la concentration en sodium de l’eau adoucie. Cette eau n’est donc pas recommandée pour l’alimentation des personnes souffrant ’hypertension, des cardiaques, des femmes enceintes et des personnes soumises à un régime sans sel. Légalement, une eau potable ne peut contenir plus de 150 mg/l de sodium (Na+).

avril 14, 2009 Posted by | Uncategorized | Laisser un commentaire